JO CASSEN - Ecrivain, théâtre et poésie
RSS

Articles récents

La métamorphose du cloporte
Pasiphaé
Le sacre du Printemps
En Marche !
Une petite flamme

Catégories

A L'AFFICHE
Dire,
Pensée du jour
Pensées du jour
Pourquoi?
Prochainement...
fourni par

JO CASSEN un regard sur le monde, un regard sur l'immonde

La décadence




 
Toi qui n’as pas voulu redresser le front las,
Toi qui sus tant de fois te leurrer de débile,
Tu marches dans la vie automate en gala,
Arborant cent façons de feinte volubile.
 
Jouis vide de tout, fantoche méprisé,
Tu ne reconnais pas la force de l’insulte,
Du compliment pourri, rire standardisé,
Tu te pavanes fier, ignorant du tumulte.
 
Et l’on prétend pour toi reconstruire demain,
Penser une culture ou définir l’école,
Eclairer tes yeux morts, tisser dans le fait-main,
Et l’on se plie en quatre… Ignoble protocole.
 
Jamais un canasson élevé sur fumier
N’a gagné le grand prix d’Epsom ou d’Amérique,
Surtout si dès le soir, il reprend coutumier,
Le bon rite vulgaire autour de la barrique.
 
Celui qui ne sait pas, sa langue ou son terroir,
L’histoire, son pays, le droit et la morale,
Ne ressent pas raison d’émerger du mouroir,
Les deux pieds dans la merde, Il chante à la chorale.

16 mai 2015
Jo Cassen
« Vertiges »
Tous droits réservés
 

 

0 commentaires pour La décadence:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint