JO CASSEN - Ecrivain, théâtre et poésie
RSS

Articles récents

La métamorphose du cloporte
Pasiphaé
Le sacre du Printemps
En Marche !
Une petite flamme

Catégories

A L'AFFICHE
Dire,
Pensée du jour
Pensées du jour
Pourquoi?
Prochainement...
fourni par

JO CASSEN un regard sur le monde, un regard sur l'immonde

je m envole

Je m’envole
 
Vois je m’en vais
Fleur à la bouche
Ecoute-moi, et toi, et moi
Vois je m’en vais
L’oubli, ta couche
Emmène-moi, émoi, émoi.
 
Il s’insinue à pas de loup
Je n’y crois point, je suis un sage,
S’il ne prend garde à mon message
Souvent s’égar’ pauvre marlou.
 
Je me convaincs, une évidence
Qu’un bon valseur, sur terre a pieds
Sinon comment, à qui se fier
Pour la séduire à chaque danse.
 
Vois je m’en vais
Fleur à la bouche
Ecoute-moi, et toi, et moi
Vois je m’en vais
L’oubli, ta couche
Emmène-moi, émoi, émoi.
 
Bien sûr, je sais, tous vos atours
Vos yeux si verts, votre port d’ange,
Vos petits seins, nus sous le lange,
Et puis encore autres contours…
 
Et nage, nage, enfant délice,
Tentation du bel appât,
Le grand bonheur, tu n’auras pas
Savoure alors, le doux supplice.
 
Vois je m’en vais
Fleur à la bouche
Ecoute-moi, et toi, et moi
Vois je m’en vais
L’oubli, ta couche
Emmène-moi, émoi, émoi.
 
On a chanté, hurlé, gueulé,
Tremblent les murs, à perdre écho
C’est fantaisie, un simple écot
Le souvenir de l’esseulé.
 
Tu le sens bien, tu le redoutes
Ce pauvre instant, sur le rempart
Les lampions, pour le départ
Il ne faut pas… tuer le doute.
Vois je m’en vais
Fleur à la bouche
Ecoute-moi, et toi, et moi
Vois je m’en vais
L’oubli, ta couche
Emmène-moi, émoi, émoi.
 
 
29/09/2014
Fantaisies
Jo Cassen

Tous droits réservés

0 commentaires pour je m envole:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint