JO CASSEN - Ecrivain, théâtre et poésie
RSS

Articles récents

La métamorphose du cloporte
Pasiphaé
Le sacre du Printemps
En Marche !
Une petite flamme

Catégories

A L'AFFICHE
Dire,
Pensée du jour
Pensées du jour
Pourquoi?
Prochainement...
fourni par

JO CASSEN un regard sur le monde, un regard sur l'immonde

THEATRE et POESIE de Jo Cassen

Ecrivez votre article ici.JO CASSEN
jo.cassen@yahoo.fr                                                                                                    www.jocassen.com
 
Vous aimez le théâtre ?  C’est bien.
Vous jouez ?  C’est très bien !
Vous êtes curieux ? C’est encore mieux !
 
Et si vous souhaitez en savoir plus, écrivez-moi, je me ferai un plaisir de vous répondre…
 
jo Cassen, un écrivain de théâtre et aussi un poète
 
1 recueil : « VAGABOND’ÂMES »
 2 recueil : « DE ROUTES EN ART »
3 recueil : « QUELQUES ETINCELLES VIVES »
4 recueil: HORIZONS DANS LA BRUME »
 
Editions des Sourciers
 
TOUT ou PRESQUE CE QUI EST ICI EST EDITE, Alors… Vous pouvez me COMMANDER le recueil souhaité…Jo.cassen@yahoo.fr 
Un recueil prochain… « Le bon grain et l’ivraie »
 
°°°°°°°°°°
 
Des poèmes figurent dans les anthologies des Editions FLAMMES VIVES
2013
« Demain il fera beau »
«  Zingaro »
2014
 « Elle, lui, une nuit »
« Rêverie »
 
Un poème « AUX NUAGES MES YEUX »
Figure  au palmarès 2014 des EDITIONS BORDULOT
 
 
 
 
Le THEATRE DE JO CASSEN
 
RESUMES DES PIECES DU RECUEIL « THEATRE POUR LA JEUNESSE » 
Editions des sourciers        (Lucien TANGUY)  3 rue des sourciers
13127 VITROLLES
 
UN, DEUX, TROIS SOLEIL
Un conte de Noël. Une rencontre improbable…
Prétexte :
Fin d’après midi d’automne, en décembre, quelques jours avant noël.
Une ruelle déserte. Un lampadaire. Un large trottoir côté jardin et un vague dessin d’une marelle au sol. Un tas de cartons avant scène côté cour. Lumière blafarde…
Une petite fille semble jouer avec ses amies, elle va faire une étrange rencontre avec un clochard dépenaillé…
Personnages :
Une petite fille
Un vieil homme
Durée :
15 minutes
 
LA NUIT, MON ANGE
Prétexte
Le soir, au bord du lit, quand le sommeil a du mal à venir, il arrive parfois que ce dialogue s’engage entre une petite fille romantique et son grand père…
Personnages :
Une petite fille
Un vieil homme
Durée :
10 minutes
 
Le LIVRE de MEDOR
Conte ou fable… en vers.
Prétexte :
Il était une fois, loin, il y a fort longtemps, un royaume d’opérette…
Un seigneur s’adresse à son fils âgé de près de 15 ans et lui enjoint d’aller chez oncle, de semblable haute lignée, chercher sa promise.
Le jeune Prince, fier, orgueilleux et même méprisant se met en route…
En chemin il va croiser des personnages qui vont se mettre en devoir de lui dire son erreur…
Rien n’y fera !
Mais Médor chien magique veille…
Personnages :
3 jeunes filles
3 garçons
Durée :
15 minutes
Cette pièce peut être jouée par des enfants, des ados ou des adultes voire une distribution mixte.
 
OMAR ET L’OISEAU
Inspiré d’un conte traditionnel des iles Célèbes.
Prétexte
Il était une fois,
Quelque part dans une île sous le vent, La rencontre du jeune Omar avec un bel oiseau au plumage d’or et d’argent…
Personnages :
2 jeunes filles
1 garçon
Durée :
10 minutes
 
NIKORIMA LE RUSE ET LA LEGENDE DU CARGO
Inspiré d’un conte traditionnel polynésien.
Prétexte :
Il était une fois, sur une ile paradisiaque de Polynésie, la fabuleuse épopée d’un village et particulièrement de l’un de ses valeureux guerriers.
Dans ces contrées à l’immense beauté, le danger  toujours venait de la mer ; non pas de ses humeurs ou caprices physiques, de ceux-là, la sage population avait su se préserver, mais de l’Homme venu de loin sur son Cargo.
Cette venue signifiait toujours maladies, douleurs, conflits..
Un courageux guerrier, sage et astucieux, rusé, avait pour nom NIKORIMA. Il allait par astuce et courage sauver seul son village de l’envahisseur…
Personnages :
40 enfants
1 à 6 jeunes gens
Durée :
30 minutes
 
PAULINE DE NOEL
Conte.
Prétexte :
Clotilde a disparu…
Emotion dans le landerneau
Personnages :
4  jeunes filles
1 garçon
1 fille ou 1 garçon
Durée :
20 minutes
 
HISTOIRE DE KARIM
Ce texte appartient au recueil d’écriture collective TREIZE édité sur www.le proscenium.com
Prétexte:
Un groupe d’enfants appartenant à un établissement scolaire copte, est venu en visite de découverte sur une île de haute Egypte, l’île éléphantine face à Assouan, sur le Nil.  Ils sont surpris par un terrible vent de désert et l’interruption de toute navigation sur le Nil. Les religieuses encadrant le groupe vont devoir improviser l’attente et la mise en sécurité des enfants
Personnages
9 enfants (5 filles et 4 garçons)
3 femmes
1 homme
Durée : 13 minutes
 
 
 
 
 
 
 
RECUEIL  « THEATRE COMPLET »  -  Tome 1
Editions des sourciers
 
RESUMES DES PIECES
 
SALTIMBANQUE
Seul en scène.
Prétexte
La vie d’une famille de saltimbanques, à travers le regard d’un enfant du voyage confronté à ses souvenirs.
Les mémoires empreints tour à tour de douce mélancolie ou d’amusement ; beaucoup d’amour et un témoignage d’un monde perdu et ignoré.
Ce texte a été primé au Concours littéraire de la Renaissance Française en 2006
Personnage
Un homme
Durée
1 heure 45
 
LE DON D’ETIENNE
Comédie dramatique
Cette pièce a été créée à la demande de la Coordination dons d’organes du Centre Hospitalier de Sambre Avesnois à Maubeuge pour la Journée Mondiale du don d’Organes.
Prétexte
Une réflexion sur le don d’organes. Sans pathos. L’itinéraire d’une jeune étudiante en journalisme qui est conduite, pour les besoins de sa thèse de fin d’études à entreprendre une enquête sur le don d’organes
Pour elle, qui maîtrise les techniques de l’enquête, qui sait appréhender avec  justesse les aléas d’une investigation complexe, une authentique découverte des attentes et des espoirs, des craintes et des souffrances, et aussi des problèmes d’éthique et de religion vont se faire jour, se préciser et se développer avec force.
De ses rencontres avec les professionnels de santé, d’une part ; avec les témoins passifs d’un problème qui ne semble pas le leur ; les proches d’un enfant ou d’un adulte en attente de l’hypothétique greffe ou encore la famille du donneur décédé, ETIENNE ; de ces dialogues improvisés, de ces discussions vont naître bien des questionnements, Jusqu'à l’expression d’espoir de VALERIE, greffée, lasse, mais heureuse.
Personnages
2 jeunes filles
3 femmes
4 hommes
Durée :
50 minutes
 
LES IMPROMPTUS DE MAUBEUGE
Prétexte :
Œuvre de commande passée par l’Office de Tourisme de Maubeuge au THEATRE DE L’ETINCELLE pour que divers sketchs à connotation historique, légendaire ou de pure fiction humoristique s’intègrent avec légèreté dans le cadre des visites guidées et autres animations de la Ville de Maubeuge à l’occasion des Journées du Patrimoine les 17 et 18 septembre 2011.
6 sketchs indépendants
« Un duel au pont dormant » : 1 enfant - 1 femme - 3 hommes
« La Dame Blanche des contremines » : 1 femme - 1 homme
« Un tramway à Maubeuge » : 1 femme – 1 homme
« De Mabuse à Lurçat » : 1 femme – 1 homme
« Les Béguines à Gyppus » : 2 femmes
« Aldegonde et Waudru » : 2 femmes
 
Durée :
Chaque sketch : 7 à 8 minutes
 
DEUX PATATES POUR UN LEURRE
Tragi-comédie psycho-sociologique
Prétexte :
La lente descente aux enfers de Marc qui aime Audrey.
Audrey qui n’est pas heureuse avec lui…
Marc qui est conformiste, simple, formaté… ou autre chose….
Audrey qui est jeune, vive, insouciante, du moins en apparence, amoureuse de la vie.
          La lente descente aux enfers de Marc qui aime Audrey.
Audrey qui aime l’amour, qui écoute son corps, ses envies, qui ne s’interdit rien…
Marc qui est passé à côté.
Audrey qui est amorale plus qu’immorale… ou autre chose
Lorraine, Patricia, David, Guy… ils vivent. Dans la jungle de la vie.
         Rien ne s’achète ici-bas, pas même le bonheur…
Et, Valérie…
         Ne jugez pas !
Personnages :
4 femmes
4 hommes
Facultatif : 4 personnages muets 2H – 2F
Durée :
80 minutes
 
HELIOS 888 ou L’AFFAIRE LADY ANNABELLE
Ce  texte appartient au recueil d’écriture collective BRENET’S ELEVEN ayant pour titre « L’ILE ETRANGE DU PHARAON PERDU »  édité sur www.le proscenium.com
Huis clos- Enigme criminelle.
 
Prétexte
Lord Archibald a invité quelques amis à Assouan, sur l’ile Eléphantine. Il veut partager un moment auquel il attache la plus haute importance, la pendaison de la crémaillère de la luxueuse résidence qu’il vient de faire ériger sur l’Ile, usant en cela de ses références et appuis d’archéologue égyptologue mondialement connu pour obtenir ce privilège rare…
Personnages
4 femmes
1 garçon de 14 ans
5 hommes
Durée
80 minutes
 
DEUX MILLIONS
Ce texte appartient au recueil d’écriture collective « DEUX MILLIONS » édité sur www.le proscenium.com
Prétexte
Trois SDF découvrent un magot
Personnages :
1 femme
2 hommes
Durée : 15 minutes
 
LE TRAIN DE 18 heures 54 ou « l’insupportable attente »
Prétexte :
Deux hommes, inconnus l’un de l’autre, discutent de tout et de rien, assis sur banc, sur un quai de gare. Ils attendent l’un et l’autre le train de 18 heures 54. Comme chacun sait, les trains n’arrivent jamais à l’heure...
Personnages :
-          UN : homme 50 ans, très classique, plutôt réservé.
-          DEUX : homme  40 ans banal, décontracté, impatient.
ELLE : femme de 40 ans (rôle muet)
Durée : 25 minutes
 
 
RECUEIL  « THEATRE COMPLET » -  Tome 2
 
Editions des sourciers
 
RESUMES DES PIECES
FESTIVAL ou La nuit des carmes
Cette pièce a été créée au festival d’Avignon, « Présence Pasteur » (Invitation des EAT Méditerranée) le 21 juillet à 10h15 et « Espace ALYA », dans la cadre des « Cartes Blanches » le 23 juillet à 21 heures dans la distribution qui suit.
Prétexte
Avignon. Juillet. Le festival bat son plein, in et off. Place des Carmes, un appartement désuet, transformé au fil du temps en studio d’artiste, un fourre-tout exotique, bouquins, peintures, affiches… C’est ici que réside tous les étés (ou presque)  l’auteur, comédien et metteur en scène connu et reconnu Antoine Saint-Clair.  Cette année ne déroge pas à la règle, deux pièces à l’affiche dans le off, une dans le in : trois succès… Il est 17 heures, Antoine Saint-Clair est chez lui, on sonne… Il ouvre. Une jeune femme. Un abord décidé. Elle est journaliste pour un magasine théâtre d’excellente réputation ; elle a sollicité un rendez-vous, Antoine Saint-Clair a accepté.
Et que commence « La Nuit des Carmes » de 18 heures à l’aube… Jeu de découverte, confrontation subtile, opposition de caractères, duel sans merci et sans pitié… Qu’était-elle venue chercher ?
Personnages
Nathalie CUISSET    est Gwendoline Serrano    39 ans,  journaliste à « L’Esthétique théâtrale » 
Jo CASSEN                est   Antoine Saint-Clair      65 ans, dramaturge et metteur en scène
Durée
70 minutes
Décor
Appartement désuet, transformé au fil du temps en studio d’artiste, un fourre-tout exotique, bouquins, peintures, affiches
Fond cour, une étroite desserte haute et une horloge art-déco posée dessus.
Fond jardin, un bar noir étroit, haut, devant celui-ci,  2 tabourets de bar hauts ; Au centre, dos à la baie donnant Place des carmes, un canapé deux places, un plaid dessus, à jardin, un fauteuil, à cour un fauteuil les deux faisant presque face au canapé.
Quelques plantes vertes, table basse.
A Cour une table bureau à l’avant-scène, encombrée de papiers et bouquins. Une chaise.
 
 
ET LES CIGALES SE SONT TUES
Prétexte
Une place de village. Le dialogue entre une adolescente et son grand père…
Un coq chante. Un carillon sonne 16 heures. A la terrasse d’un café, un couple est attablé et boit une bière fraiche.
De temps en temps une épicière apparaitra à la porte de sa boutique de quatre saisons.
Un banc devant l’épicerie.
Personnages
Une adolescente de 14 à 15 ans
Son Papi de quelque 65 ans
Trois dames (Consommatrice, serveuse de bar et épicière)
Un consommateur
Durée
15 minutes
 
 
YOURI TALLO  !  ou « L’amer de la tranquillité »
Cette pièce fait partie du recueil collectif   « Salle des Fêtes »  - Le Proscenium
Prétexte
Le 1 homme sur la lune. 16 juillet 1969, une fusée est partie des Etats-Unis
Elle emporte trois hommes et un module lunaire appelé Eagle. Destination la lune.
Dans la nuit du 20 au 21 juillet, un milliard de téléspectateurs sont devant leur écran de télévision pour assister à cette immense première…
Dans le petit village de Saint-Martin, Monsieur le curé a ouvert la salle paroissiale des fêtes à celles et ceux qui n’ont pas la télévision chez eux. Tout ce petit monde va vivre en direct cet événement exceptionnel.
Décor
Plateau nu - Des chaises en demi-cercle de fond- cour vers avant-scène cour
Avant- scène jardin un écran de télévision stylisé (juste le cadre)
Durée
12 minutes
Personnages
4 femmes, 4 hommes
 
 
UN POETE DANS LA RUE
Cette saynète appartient au recueil collectif « La fin justifie les moyens » - Le Proscenium
 
Prétexte
Un fait divers de la vie courante. Deux sdf dans la rue, l’indifférence, une maraude, trop tard, Lui, sdf de 60 ans vient de mourir… Qui était-il ? Quel était son parcours ? Comment la société peut-elle accepter cela ?
Décor
Plateau nu
Des cartons, une table bancale, une chaise, un grabat côté cour
Durée
15 minutes
Personnages
5 femmes, 4 hommes
 
 
LA NUIT DE LA GRANDE OURSE  (Théâtre Jeunesse)
 
Prétexte
Une belle soirée de juillet. Un professeur des écoles, un maître, comme l’on disait naguère, a décidé de convier ses élèves à une soirée de découverte astronomique.
Un groupe d’adolescentes et un jeune garçon investissent une colline, loin des lumières de la ville et vont confronter leurs caractères, leurs personnalités dans un huis clos. La découverte des étoiles, des constellations va aussi amener à d’autres découvertes.
Personnages
8 adolescentes de 11 à 14ans
1 jeune garçon de 10 ans
Durée : 20 minutes
 
 
 
 
 
 
THEATRE NON EDITE
 
RESUMES DES PIECES
 
THEATRE POUR LA JEUNESSE
 
LE PETIT MONDE DE GYPETTE
Prétexte
Entre conte et fable, le regard que GYPETTE, petite chatte « écaille de tortue » de 3 ans porte sur le monde…
Petits bonheurs, rencontres, échanges et autres faits de la vie…
 
Les Personnages (Par ordre d’entrée en scène)
La voix
Un homme  (toile bleue, béret, baguette de pain, journal)    
Une Princesse (costume d’époque, miroir)
Un Chevalier  (costume d’époque, épée)
Une Rose,
Un poète
Gypette
Maman Gypette
Papa Gypette
La Pie
 
Cette pièce a été créée par LE THEATRE DE L’ETINCELLE « Tréteaux et Personnages » le samedi 20 septembre 2014 à Meurchin (62410)
Les personnages étant interprétés par Nathalie Cuisset (La Princesse, La Muse, Maman Gypette et Gypette) et Jo Cassen (L’Homme, Le chevalier, Le poète, Papa Gypette et La Pie)
Mise en scène de Jo Cassen
Illustration sonore et vidéo de Nathalie Cuisset & Jo Cassen
La distribution peut aisément être plus étoffée…
 
 
 
 
 
 
 
 
THEATRE TOUS PUBLICS
 
YACAMATE
Cette pièce courte fait partie du recueil collectif « UNE ILE » du Proscenium
 
Prétexte
Au petit matin qui se lève sur une île apparemment déserte, trois jeunes femmes  se réveillent sur une plage dévastée. Un orage très violent a eu lieu et elles sont naufragées…
Le temps passe, les jours et les nuits, de soleil, d’orages et elles se sont habituées au fil des mois et des années à leur vie de Robinson.
Décor
Plateau nu
Aux plans 1, 2, 3, 4 - Deux jeunes cocotiers (stylisés), un sol couleur de sable…
Aux plans 5 et 6  - Même lieu, 1 an plus tard. Un fier et haut cocotier, un sol couleur de sable ; Un campement de fortune. Aucun élément manufacturé qui serait anachronique.
Aux plans 7, 8 et 9 – Même lieu, soleil et nuit, pluie et orage…
Aux plans 10, 11 et 12 - Même lieu, 2 ans plus tard, un cocotier brisé (avant-scène cour),  un jeune cocotier (fond de scène jardin). Les cheveux ont poussé…
Durée
15 minutes
Personnages
Elle                   jeune femme brune hébétée, 35 ans au début ; type gitan
surnommée plus tard : « l’ahurie »
Toi                   jeune femme rousse, cheveux courts,  musclée,  fort caractère  30 ans au début
Chérie             jeune femme blonde, fine, légère, cheveux longs, douce     18 ans au début
Dimanche      Homme barbu, chevelu, hirsute, peut-être la quarantaine
 
Indications de l’auteur
La pièce se déroule sur 3 années. Les trois jeunes femmes vont évoluer dans cette durée et dans le contexte d’une île déserte. Les moyens sont tous de fortune. Les vêtements sont issus de la nature, feuillages, fins branchages, noix de coco évidées, écorces…
Quelques instants pourront surprendre la nudité (nous sommes sur une ile déserte, après un naufrage… Il appartiendra au metteur en scène et à son équipe de savoir suggérer sans froisser quiconque. Ce sketch n’est pas un prétexte à une exhibition.
Tout sera sur scène dès le départ. Notamment le campement de fortune qui sera masqué au 1 plan par un énorme cocotier stylisé.
 
 
 
 
 
Cannibales en folie
Cette pièce fait partie du recueil collectif  « A quel titre ? »  - Le Proscenium-
Prétexte
Quelque part, ailleurs, en temps incertain… Des personnages étranges, anonymes, ne ressemblant à personne… Ils sont réunis, une assemblée bizarre, un discours détonnant… Âmes sensibles s’abstenir…
Ce n’était pas un rêve, sans doute un cauchemar.
Décor
Plateau nu, blanc.
Une table longue (2 mètres), et étroite (1 mètre 20) recouverte d’un drap rouge est au milieu de la scène, longueur parallèle à la rampe. Au fond, côté jardin, face public, une sorte de porte recouverte d’un drap noir ; un écriteau – grandes lettres- au- dessus de la porte : « PORTE DES SAGESSES » ; le drap masque un cadran, très grand, 1 mètre de diamètre. Il est scindé en 4 secteurs de couleur blanche, jaune, orange et rouge ; une grande aiguille au repos positionnée à l’extrême blanc
Lumière
Blanche ou bleu très froid.
Des traits de lumière rouge.
Durée
12 minutes
Personnages
Antigone           Jeune femme drapée de blanc, brune, cheveux fous, regard maquillé à la tragédienne
Astarté              Femme brune drapée de rouge et noir. Loup blanc sur les yeux.
Béhémoth         Homme de haute taille, vêtu de noir et or. Petites cornes, Loup noir sur les yeux
Victoria            Jeune femme brune, 25 ans. Pyjama violet.
Eleusis              Femme blonde, 45 ans. Nuisette rose.
Orlando            Jeune homme, blond, très mince, efféminé. Yeux bleus 30 ans. Torse nu.
Wolfgang         Homme 60 ans. Cheveux blancs. Pantalon noir, tunique blanche. Froid, Sévère.
Chrisis                 Jeune fille 18 ans en tunique longue blanche. Masque blanc, un Oméga sur le front
Aleister                Homme 50 ans, tunique longue noire. Masque blanc, un Alpha sur le front.
Indications de l’auteur
Le jeu des comédiens sera froid, sans affectation. Ce sont « presque » des robots qui parlent et agissent devant nous.
 
 
Le caddie et la cloche
Cette saynète fait partie du recueil collectif du Proscenium ayant pour titre : « Le caddie échoué »
Prétexte
Un caddie échoué dans un cours d’eau… ou le roman d’un modeste caddie de super marché rejeté dans un ruisseau par la bêtise de vandales… Il git là cul par-dessus tête et appelle à son secours les habituels clients  de la grande surface où il faisait son job ; ils passent près de lui, sans le voir ou en le voyant ; chacun à sa façon est indifférent à sa souffrance… D’ailleurs, existe-t-il vraiment ?
Il va nous raconter son histoire, petits plaisirs, petits bonheurs, petites ou grosses mesquineries subies… un certain regard sur la société, froide et égoïste… jusqu’à sa rencontre, enfin, avec un sdf qui lui apportera chaleur et amitié… La rencontre de deux exclusions…
Durée
12 minutes
Décor
Plateau nu, au pied de la scène ou au proscenium, un caddie couché au sol. Pour simuler l’eau, un tissu bleu froissé peut être disposé au sol.
Personnages
(Par ordre d’apparition en scène)
Le caddie                                           Une femme ou jeune homme dépenaillé, mal coiffé
Une femme qui passe (ménagère ordinaire)                                               La soixantaine
Une autre dame qui passe (une autre ménagère)                           la quarantaine
Un Monsieur (comme les autres)                                                     la cinquantaine
Voix off  (Trois voix différentes)                                                       adolescents
Bastien ou Bastienne Toutseul                                                        quinze ans
Un Sdf dépenaillé                              Sans âge, hirsute, cheveux longs, 2 grands sacs déchirés
Un chien (facultatif)                                                                         Qui suivra le sdf (il peut aboyer, je n’ai écrit son rôle ; prendre quelques précautions s’il y a un facteur dans la salle…)
Note d’intention de l’auteur
Les personnages sont des gens simples, des gens comme l’on en croise tous les jours. Le caddie est lui aussi un personnage banal, simple, presque « romantique » ; Il s’amuse de choses simples, il s’émeut de la tristesse ou des malheurs d’autrui ; Il ne larmoie pas, sa souffrance, c’est simplement d’être… différent.
Attention : Toutes les didascalies indiquant des déplacements du Caddie concernent évidemment le comédien interprète et le caddie ; Ils sont le même personnage.
J’ai écrit cette saynète en vers, en alexandrins, presque « néo-classiques », sans prétention littéraire, comme ça, pour le rythme, la musicalité, peut-être le côté un peu désuet ; Parce qu’il s’agissait aussi d’une contrainte supplémentaire (pour l’auteur), je dis bien pour l’auteur, par pour l’interprète. N’ayez pas peur des vers ! Oubliez, oubliez la diction de Sarah Bernhardt. Pas de récitation ampoulée, maniérée, ne faites pas « claquer » les rimes, c’est inutile, c’est superflu. Le théâtre, c’est presque la vie, une illusion de vie.
Alors, Mentez ! Amusez-vous.
 

0 commentaires pour THEATRE et POESIE de Jo Cassen:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint