JO CASSEN - Ecrivain, théâtre et poésie


Fiche synthétique de présentation de toutes mes pièces (prétexte, synopsis, décor et distribution.)

Document à télécharger







« David et Jonathan» 
Jo Cassen





Prétexte
Quelque part, dans un temps indéfini, des personnages se confrontent…
Une scène de théâtre, juste après le baisser de rideau, des comédiens qui se relâchent et débriefent… Ils cherchent, s’interpellent, s’invectivent… Mais que s’est-il donc passé ?
Décor
Plateau nu, blanc.
Costumes
Stylisés.
Lumière
Blanche ou bleu très froid.
Des traits de lumière rouge.
Durée
20 minutes
Personnages & Costumes
Circé                             magicienne, longue robe blanche.
David                            jeune éphèbe, costume à l’antique

Jonathan                      jeune éphèbe, costume à l’antique


"Des mots pour dire les maux".
Jo Cassen





Prétexte
Deux adolescentes discutent au vestiaire après une séance de danse classique habituelle.
L’une, Aurélie laisse transparaître une souffrance, un mal de vivre… Elle révèle presque sous la contrainte son combat intérieur, ses questionnements. Cette situation affecte sa copine Aïcha qui cherche à savoir, à comprendre… Les mots pour décrire sont difficiles…
Aïcha veut aider sa copine, elle va alerter la hiérarchie de son Lycée… Aurélie serait-elle en danger ?
Personnages
Aurélie 17 ans, jolie jeune fille blonde, discrète. Elle est élève de terminale S et pratique la danse.
Aïcha 17 ans, Brune de type méditerranéen. Elle est en terminale S et pratique la danse
Sylvain Benedetti, 45 ans, sportif, architecte, compagnon de Carmen. Père d’Aurélie.
Carmen  Coelho, 40 ans, mince, brune, infirmière en milieu hospitalier, mère d’Aurélie, épouse de Sylvain.
Ali Zingourat, Père d’Aïcha, il est professeur de mathématiques en classes prépa.
Marie-Olympe Romanczuk, 50 ans, Proviseure du Lycée d’Aurélie et Aïcha.
Commissaire Hadroit-Thensortant, Officier de la police nationale.
Guylaine de Saint-Olive, psychothérapeute.
Durée
20 minutes
Décor
Plateau nu

« Le petit chat est mort !» 




Cette pièce est peut-être un vaudeville ou une parabole de notre société ou une satire éhontée des travers d’un notre monde imaginaire sur fond de conflit  de classes, ou encore un truc burlesque, loufoque… Comme vous voulez !

Prétexte
La paisible petite commune de Ronzillies-La-Charmante….Une bourgade de Province comme il y en a tant, avec son aristocratie plus ou moins fauchée, ses braves gens du cru, parfois incultes mais heureux, ses grands adolescents un peu demeurés…Les autres, aussi… Et les quelques fonctionnaires ou élus en charge de ce petit monde, le maire, le gendarme… et la presse locale pour en rendre compte. Tout pourrait être banal, mais voilà, il y a toujours un « mais » qui gâche tout… Bientôt un drame va survenir qui mettra le landerneau en émoi. Ce drame affreux va sans doute bouleverser la vie des habitants… La presse locale a détaché en urgence l’une de ses collaboratrices pour couvrir l’événement… Bon, elle est du coin, hein, pigiste chez le torchon cantonal, bon… mais quand même !
Décor
Plateau nu, boite noire mais une ouverture – une fenêtre au fond- Une table rectangulaire, habillée tantôt d’une nappe blanche et brodée chez Lara de Belle Faysse ; d’une toile cirée chez les Martin ou nue à la gendarmerie. Seuls les cadres aux murs identifieront le lieu. On pourra néanmoins ajouter avec bonheur un canapé ancien type empire ou Louis quelque chose, chez Lara de Belle Faysse et un carillon à oiseaux, un coucou chez les Martin, un cendrier et un calendrier genre Pirelli avec un pin-up à poil à la gendarmerie, évidemment.
Lumière
Blanche ou bleu très froid.
Durée
80 minutes                                                                                                
Personnages
5 femmes - 8 hommes


"Deux Millions" - VERSION pour 2 personnages







Prétexte 
Une rue, un soir de Noël, deux Sdf  découvrent un magot sous un banc...

Distribution
Une femme 50 ans dépenaillée
Un homme 65 ans dépenaillé
Décor
Deux bancs
Un lampadaire
Durée 
15 minutes

"Le Miracle du Saint Nez"


 

 

 
Prétexte
2015 Le monde se réveille d’une longue torpeur. Une dame âgée nous relate un événement dont elle fut témoin et actrice, il y a près de 50 ans, un événement accidentel qui mit la commune en émoi et aussi la paroisse… L’accident de la route dont fut victime le brave curé du village. Elle était infirmière à l’hôpital.
Décor
Plateau nu.
Lumière
Blanche ou bleu très froid pour les scènes au présent : L’infirmière âgée.
Lumière ambre pour les scènes de flash- back
Durée
15 minutes
Personnages
Elle, Mireille                Une dame aux cheveux gris, légèrement voûtée, environ 70 ans. Elle parle très doucement, voix cassée.
L’infirmière jeune      La même, mais 45 ans plus tôt, blonde, pimpante, blouse blanche et bottines blanches
Ambroise Paré           Chirurgien 50 ans, blouse blanche, stéthoscope au cou.  Quelques tics de langage…
Père Cil (Pierre)          Prêtre, en soutane, la cinquantaine
Paul                             Ambulancier 35 ans
Jacques                      Ambulancier 25 ans

Indications de l’auteur
Les personnages de Mireille, ELLE a 70 ans et de Mireille, jeune infirmière peuvent être joués par la même comédienne, sous réserve de savoir ajuster en changement à vue, une perruque grise, pour l’une… une blouse blanche pour l’autre.

 

« Hold-up au Tour de France» 











Prétexte
Un salon de coiffure mixte d’une petite ville de province, Maubeuge en l’occurrence. L’après-midi d’une belle journée de juillet 1999. Sabrina et Elodie coiffent ou vont coiffer, Jérôme attend pour assurer un prochain shampooing tout en jetant un œil régulièrement sur l’avenue de France devant le salon… Aujourd’hui n’est pas un jour ordinaire : Le Tour de France cycliste fait étape à Maubeuge, c’est la sixième étape, elle vient d’Amiens…
La ville est en ébullition, le salon aussi.

Décor
3 chaises face à 3 miroirs ; Les chaises seront placées à un mètre l’une de l’autre, face au public, sur un arc de cercle allant à l’avant-scène, du centre de la scène à côté cour ; devant chaque chaise, un grand miroir rectangulaire (le cadre seulement) pour laisser voir les personnages qui seront assis.  Aux murs, des photos de modèles… A l’opposé côté jardin, 3 chaises et un guéridon encombré de journaux. L’accès au salon de coiffure est en fond de scène…

Durée
15 minutes

Personnages
Sabrina               Jeune coiffeuse, brune, mince mais pulpeuse.
Elodie                  Jeune coiffeuse, blonde, plus petite, juchée sur de très hauts talons. Tenue vestimentaire « voyante » même excentrique.
Jérôme                Jeune stagiaire coiffeur, chargé des shampooings, efféminé.
Madame Gilberte        La cinquantaine, rayonnante et frisée, coquette. Elle est l’assistante du groupe de médecine vétérinaire dont le cabinet est à quelques pas.
Valérie Duran-Duran   Jeune femme de 35 ans, jeune cadre dynamique, classique… C’est le n° 2 de Carrefour Market… Elle est aussi chanteuse rock dans un groupe régional.
Monsieur Antoine       Chef-Policier municipal en retraite. Sûr de lui. Longues pattes et catogan.
Lance Armstrong        Coureur cycliste au palmarès unique, ou plutôt quelqu’un qui porte le masque de carnaval à l’effigie de Lance Armstrong et le maillot de l’US POSTAL.
Richard Virenque        Coureur cycliste, roi de la montagne ou plutôt quelqu’un qui porte le masque de carnaval à l’effigie de Richard Virenque et le maillot à pois rouges du meilleur grimpeur.
Raymond Poulidor      Est-il besoin de présenter une légende, ou plutôt quelqu’un qui porte le masque de carnaval à l’effigie d’une légende, en l’occurrence Raymond Poulidor et son maillot MERCIER
Voix off enregistrée     Radio « La Route du tour » et la caravane du Tour.

Indications de l’auteur
Au lever de rideau, devant la grande porte qui donne sur la rue, Jérôme reçoit Madame Gilberte. Celle-ci porte un petit paquet et un cabas. Elle confie les deux à Jérôme.
Sabrina est près de son fauteuil de prédilection avant -scène  cour et prépare son matériel.
Monsieur Antoine est assis côté jardin, il attend son tour en trépignant…
Le sketch sera ponctué d’annonces sonores off : La voix officielle de « La route du tour » annonçant à la population le déroulement de la course, les hauts faits et notamment les échappées…

Au final, l’arrivée du policier (ou du gendarme) sera précédée de la sirène caractéristique de la police… 




FESTIVAL ou La Nuit des Carmes







Prétexte 
Avignon. Juillet. Le festival bat son plein, in et off. Place des Carmes, un appartement désuet, transformé au fil du temps en studio d’artiste, un fourre-tout exotique, bouquins, peintures, affiches… C’est ici que réside tous les étés (ou presque) l’auteur, comédien et metteur en scène connu et reconnu, Antoine Saint-Clair. Cette année ne déroge pas à la règle, deux pièces à l’affiche dans le off, une dans le in : trois succès… Il est 17 heures, Antoine Saint-Clair est chez lui, on sonne… Il ouvre. Une jeune femme. Un abord décidé. Elle est journaliste pour un magasine théâtre d’excellente réputation ; elle a sollicité un rendez-vous, Antoine Saint-Clair a accepté.
Et que commence « La nuit des Carmes » de 18 heures à l’aube… Jeu de découverte, confrontation subtile, opposition de caractères, duel sans merci et sans pitié… Qu’était-elle venue chercher ?
Personnages
Gwendoline Serrano,39 ans, journaliste à "Esthétiques théâtrales".
Antoine Saint-Clair 65 ans, dramaturge et metteur en scène.

Durée : 80 minutes
 
Décor

Appartement désuet, transformé au fil du temps en studio d’artiste, un fourre-tout exotique, bouquins, peintures, affiches. Fond cour, une étroite desserte haute et une horloge art déco posée dessus. Fond jardin, un bar noir étroit, haut ; devant celui-ci, deux hauts tabourets de bar ; au centre, dos à la baie donnant place des Carmes, un canapé deux places, un plaid dessus ; à jardin, un fauteuil, à cour un fauteuil, les deux faisant presque face au canapé. Quelques plantes vertes, table basse. À cour une table bureau à l’avant-scène, encombrée de papiers et bouquins. Une chaise.


"HORS JEU ou LE LOUP ET LA SALAMANDRE"











Prétexte
Quelque part, ici ou ailleurs, en 1991… Deux personnages se sont croisés, ont échangé un regard, une attention, quelques mots, peut-être plus puisqu’affinités… et se sont perdus de vue…
Quelques témoins ont vu.…
Ce n’était pas un rêve, peut-être un cauchemar, un avatar de la vie.
La rencontre fortuite d’une proie bien mise sous tous rapports et d’un prédateur pervers narcissique.
Décor
Plateau nu, noir.
Lumière
Blanche ou bleu, gradation de froid à très froid,  en douche, contre et demi-façade sur chaque protagoniste, tour à tour.
Durée
15 minutes
Personnages
Elle                     Jeune femme, 18--20 ans, 1m60, blonde, cheveux très courts, maquillage soft, très sexy, mutine.
Lui                      Jeune homme 28 ans, 1m80, beau mec, musclé, sûr de lui et dominateur.
Eux                     Des témoins, la conscience… Quelqu’un d’autre… Deux femmes, Deux hommes entre 25 et 35 ans
                           Peuvent être en voix off.
Indications de l’auteur
Le jeu des comédiens est dépouillé de toute affectation.

Au lever de rideau, dans le noir, tous sont en scène : Elle, milieu de scène côté jardin ; Lui, fond de scène côté cour ;  Eux, avant -scène au milieu. Elle et Lui ne bougeront plus avant le plan 6. Eux disparaitront à la fin du plan 5.



« Cannibales en folie» 


 

Prétexte
Quelque part, ailleurs, en temps incertain… Des personnages étranges, anonymes, ne ressemblant à personne… Ils sont réunis, une assemblée bizarre, un discours détonnant… Âmes sensibles s’abstenir…
Ce n’était pas un rêve, sans doute un cauchemar.
 
Décor
Plateau nu, blanc.
Une table longue (2 mètres), et étroite (1 mètre 20) recouverte d’un drap rouge est au milieu de la scène, longueur parallèle à la rampe. Au fond, côté jardin, face public, une sorte de porte recouverte d’un drap noir ; un écriteau – grandes lettres- au- dessus de la porte : « PORTE DES SAGESSES » ; le drap masque un cadran, très grand, 1 mètre de diamètre. Il est scindé en 4 secteurs de couleur blanche, jaune, orange et rouge ; une grande aiguille au repos positionnée à l’extrême blanc

Durée
12 minutes

Personnages
Antigone                Jeune femme drapée de blanc, brune, cheveux fous, regard très maquillé à la tragédienne…
Astarté                  Femme brune drapée de rouge et noir. Loup blanc sur les yeux.
Béhémoth             Homme de haute taille, vêtu de noir et or. Petites cornes, Loup noir sur les yeux
Victoria                 Jeune femme brune, 25 ans. Pyjama violet.
Eleusis                  Femme blonde, 45 ans. Nuisette rose.
Orlando                Jeune homme, blond, très mince, efféminé. Yeux bleus 30 ans. Torse nu.
Wolfgang             Homme 60 ans. Cheveux blancs. Pantalon noir, tunique blanche. Homme froid, sévère.
Chrisis                  Jeune fille 18 ans en tunique longue blanche. Masque blanc, un Oméga sur le front
Aleister                Homme 50 ans, tunique longue noire. Masque blanc, un Alpha sur le front.


Le chariot et la cloche








Prétexte
Un chariot échoué dans un cours d’eau… ou le roman d’un modeste chariot  de supermarché rejeté dans un ruisseau par la bêtise de vandales… Il git là cul par-dessus tête et appelle à son secours les habituels clients  de la grande surface  où il faisait son job ; ils passent près de lui, sans le voir ou en le voyant, chacun à sa façon est indifférent à sa souffrance… D’ailleurs, existe-t-il vraiment ?
Il va nous raconter son histoire, petits plaisirs, petits bonheurs, mesquineries subies… un certain regard sur la société, froide et égoïste… jusqu’à sa rencontre, enfin, avec un sdf qui lui apportera chaleur et amitié… La rencontre de deux exclusions.
Durée
12 minutes
Décor
Plateau nu, au pied de la scène ou au proscenium, un chariot couché au sol. Pour simuler l’eau, un tissu bleu froissé peut être disposé au sol.


  




SALTIMBANQUE

Instrumental
Gadjo
Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.

Seul en scène.
Prétexte
La vie d’une famille de saltimbanques, à travers le regard d’un enfant du voyage confronté à ses souvenirs.
Les mémoires empreints tour à tour de douce mélancolie ou d’amusement ; beaucoup d’amour et un témoignage d’un monde perdu et ignoré.
Ce texte a été primé au Concours littéraire de la Renaissance Française en 2006
Création en novembre 2009, Programmation de la Scène Nationale Espace Gérard Philipe à Feignies (Nord)
Personnage
Un homme
Durée
1 heure 45
 
 
 
 
 
 
 
LE DON D’ETIENNE

Comédie dramatique
Cette pièce a été créée à la demande de la Coordination dons d’organes du Centre Hospitalier de Sambre Avesnois à Maubeuge pour la Journée Mondiale du don d’Organes.
Prétexte 
Une réflexion sur le don d’organes. Sans pathos. L’itinéraire d’une jeune étudiante en journalisme qui est conduite, pour les besoins de sa thèse de fin d’études à entreprendre une enquête sur le don d’organes
Pour elle, qui maîtrise les techniques de l’enquête, qui sait appréhender avec  justesse les aléas d’une investigation complexe, une authentique découverte des attentes et des espoirs, des craintes et des souffrances, et aussi des problèmes d’éthique et de religion vont se faire jour, se préciser et se développer avec force.
De ses rencontres avec les professionnels de santé, d’une part ; avec les témoins passifs d’un problème qui ne semble pas le leur ; les proches d’un enfant ou d’un adulte en attente de l’hypothétique greffe ou encore la famille du donneur décédé, ETIENNE ; de ces dialogues improvisés, de ces discussions vont naître bien des questionnements, Jusqu'à l’expression d’espoir de VALERIE, greffée, lasse, mais heureuse.
Personnages
2 jeunes filles
3 femmes
4 hommes
Durée :
50 minutes
 
 
 
 
 
 
 
 
En octobre 2013, à l'initiatice de la Coordination Dons d'Organes du Centre Hospitalier d'Alençon (Orne) LE DON D'ETIENNE a été joué à quatre  reprises,  à LAIGLE,  ALENCON,, MORTAGNE AU PERCHE, .. 
 
 
LES IMPROMPTUS DE MAUBEUGE
Prétexte :
Œuvre de commande passée par l’Office de Tourisme de Maubeuge au THEATRE DE L’ETINCELLE pour que divers sketchs à connotation historique, légendaire ou de pure fiction humoristique s’intègrent avec légèreté dans le cadre des visites guidées et autres animations de la Ville de Maubeuge à l’occasion des Journées du Patrimoine les 17 et 18 septembre 2011.
6 sketchs indépendants
« Un duel au pont dormant » :  1 enfant - 1 femme - 3 hommes
« La Dame Blanche des contremines » : 1 femme - 1 homme
« Un tramway à Maubeuge » : 1 femme – 1 homme
« De Mabuse à Lurçat » : 1 femme – 1 homme
« Les Béguines à Gyppus » : 2 femmes
« Aldegonde et Waudru » : 2 femmes
Durée :
Chaque sketch : 7 à 8 minutes
 
 
 
 
 
 
 
 
 
DEUX PATATES POUR UN LEURRE
Tragi-comédie psycho-sociologique
(voire, au gré du metteur en scène et de son équipe de comédiens, un autre regard…)
 
Prétexte :
La lente descente aux enfers de Marc qui aime Audrey.
Audrey qui n’est pas heureuse avec lui…
Marc qui est conformiste, simple, formaté… ou autre chose….
Audrey qui est jeune, vive, insouciante, du moins en apparence, amoureuse de la vie.
La lente descente aux enfers de Marc qui aime Audrey.
Audrey qui aime l’amour, qui écoute son corps, ses envies, qui ne s’interdit rien…
Marc qui est passé à côté.
Audrey qui est amorale plus qu’immorale… ou autre chose
Lorraine, Patricia, David, Guy… ils vivent. Dans la jungle de la vie.
Rien ne s’achète ici-bas, pas même le bonheur…
Et, Valérie…
             Ne jugez pas !
Personnages :
4 femmes
4 hommes
Facultatif : 4 personnages muets 2H – 2F
Durée :
80 minutes
 
 
 
 
 
 
 
 
HELIOS 888 ou L’AFFAIRE LADY ANNABELLE

Huis clos- Enigme criminelle.
Prétexte
Lord Archibald a invité quelques amis à Assouan, sur l’ile Eléphantine. Il veut partager un moment auquel il attache la plus haute importance, la pendaison de la crémaillère de la luxueuse résidence qu’il vient de faire ériger sur l’Ile, usant en cela de ses références et appuis d’archéologue égyptologue mondialement connu pour obtenir ce privilège rare…
Personnages
4 femmes
1 garçon de 14 ans
5 hommes
Durée
80 minutes
 
 
 
 
 
 
 
Cette pièce a été créee par LE THEATRE DE L'ETINCELLE www.theatredeletincelle.com les 15 et 16 juin 2013 à Maubeuge Maison Folie
à Suivre...
 
 
DEUX MILLIONS


Prétexte
Trois SDF découvrent un magot
Personnages :
1 femme
2 hommes
Durée :
15 minutes
  

   
 Cette pîèce a été créée par Le Théâtre de l'Etincelle à Avesnelles (Nord) en Avril 2013.
 

LE TRAIN DE 18 heures 54
              (ou l'Insupportable attente)  
 
Prétexte :
Deux hommes, inconnus l’un de l’autre, discutent de tout et de rien, assis sur banc, sur un quai de gare. Ils attendent l’un et l’autre le train de 18 heures 54. Comme chacun sait, les trains n’arrivent jamais à l’heure...
Personnages :
-          UN : homme 50 ans, très classique, plutôt réservé.
-          DEUX : homme  40 ans banal, décontracté, impatient.
-          ELLE : femme de 40 ans (rôle muet)
Durée
25 minutes
DECOR
1 banc
Lumière blafarde
 
 
 
 



Cette pièce a été créée par Le THEATRE DE L'ETINCELLE, à Avesnelles (Nord) en Avril 2013


ET LES CIGALES SE SONT TUES

Prétexte
Le dialogue entre une adolescente et son grand père, atteint de la maladie d'Alzheimer.
Une place de village. Un café, sa terrasse, une épicerie. Le coq chante, un carillon sonne 16 heures. Un couple est attablé à la terrasse du café et boit un soda frais.
De temps en temps, l'épicière apparaîtra à la porte de sa boutique.

Personnages
Elle                   adolescente de 14-15 ans
Lui                    un papi ordinaire de quelque 65 ans
Madame             une dame à la terrasse du café
Monsieur            Le compagnon de Madame, à la même terrasse
Solange             Epicière
Etiennette         Serveuse 


                






Durée : 
17 minutes

Décor
2 tables de bistrot, 4 chaises. Un banc devant l'épicerie.


Cette pièce a été créée par Le Théâtre de l'Etincelle à Maubeuge (Nord) en décembre 2013


UN POETE DANS LA RUE


Prétexte :
Un petite ville bien de chez nous. Un soir d'hiver, il est 20 heures, sur un trottoir une "sdf" d'environ 60 ans tend le bras et quémande... Des passants "passent"...
L'indifférence...

7 personnages plus un rôle d'homme muet.
soit 4 femmes, 2 hommes, un adolescent

Durée :
15 minutes

Ce texte appartient au recueil collectif "LA FIN JUSTIFIE LES MOYENS" du site de théâtre en ligne LE PROSCENIUM.


YOURI TALLO 
ou L'amer de la tranquillité


Prétexte
Le 1 homme sur la lune. 16 juillet 1969, une fusée est partie des Etats-Unis
Elle emporte trois hommes et un module lunaire appelé Eagle. Destination la lune.
Dans la nuit du 20 au 21 juillet, un milliard de téléspectateurs sont devant leur écran de télévision pour assister à cette immense première…
Dans le petit village de Saint-Martin, Monsieur le curé a ouvert la salle paroissiale des fêtes à celles et ceux qui n’ont pas la télévision chez eux. Tout ce petit monde va vivre en direct cet événement exceptionnel.
Décor
Plateau nu
Des chaises en demi-cercle de fond- cour vers avant-scène cour
Avant- scène jardin un écran de télévision stylisé (juste le cadre)
Durée
12 minutes
Personnages
Père Jean Hévue Deschoses       Curé de Saint – Martin – 55 ans - 
                                            Homme très affable- soutane noire
Valentine                                Bonne du curé – 
                                            âge en rapport avec la fonction.
Paul Hochon                            Cultivateur, 60 ans, adjoint au maire.
Clairette                                 Sa femme, 55 ans, maman catéchiste. 
Wladimir Kuznetsov                   40 ans - ouvrier 
                                            à l’Usine de chaussures de la ville voisine
Yolanda Kuznetsova                 Son épouse,  25 ans, blonde,
                                            institutrice stagiaire
Yota dit Jean                          Immigré, Membre de la communauté 
                                                            « Le Soleil se lève à l’ouest »
Yaho, dit Le Matthieu               Immigré, Membre de la communauté 
                                                            « Le Soleil se lève à l’ouest »
Yoni, dite La Brune                   Immigrée, Membre de la communauté
                                                            « Le Soleil se lève à l’ouest »
                                            Elle est bonde avec une natte rouge.














YACAMATE

Prétexte
Au petit matin qui se lève sur une île apparemment déserte, trois jeunes femmes  se réveillent sur une plage dévastée. Un orage très violent a eu lieu et elles sont naufragées…
Le temps passe, les jours et les nuits, de soleil, d’orages et elles se sont habituées au fil des mois et des années à leur vie de Robinson.

Durée
15 minutes
Personnages
Elle                   jeune femme brune hébétée, 35 ans au début ; type gitane
surnommée plus tard : « l’ahurie »
Toi                   jeune femme rousse, cheveux courts,  musclée,  fort caractère  30 ans au début
Chérie             jeune femme blonde, fine, légère, cheveux longs, douce     18 ans au début
Dimanche      Homme barbu, chevelu, hirsute, peut-être la quarantaine
 
Indications de l’auteur
La pièce se déroule sur 3 années. Les trois jeunes femmes vont évoluer dans cette durée et dans le contexte d’une île déserte. Les moyens sont tous de fortune. Les vêtements sont issus de la nature, feuillages, fins branchages, noix de coco évidées, écorces…
Quelques instants pourront surprendre la nudité (nous sommes sur une ile déserte, après un naufrage… Il appartiendra au metteur en scène et à son équipe de savoir suggérer sans froisser quiconque. Ce sketch n’est pas un prétexte à une exhibition.
Tout sera sur scène dès le départ. Notamment le campement de fortune qui sera masqué au 1 plan par un énorme cocotier stylisé.




Assistant de création de site fourni par  Vistaprint